4 sujets /NIMBE/LIONS

Dernière mise à jour : 20-01-2019


 

Rrecyclage du dioxyde de carbone par des nanohybrides photocatalytiques dans des puces microfluidiques

SL-DRF-19-0507

Domaine de recherche : Chimie physique et électrochimie
Laboratoire d'accueil :

Service Nanosciences et Innovation pour les Materiaux, la Biomédecine et l'Energie (NIMBE)

Laboratoire Interdisciplinaire sur l'Organisation Nanométrique et Supramoléculaire (LIONS)

Saclay

Contact :

Florent Malloggi

Eric DORIS

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-09-2019

Contact :

Florent Malloggi

CEA - DSM/IRAMIS/NIMBE/LIONS

33.(0)1.69.08.23.55

Directeur de thèse :

Eric DORIS

CEA - DRF/JOLIOT/SCBM/LMT / Tritium

+33-169 08 80 71

Page perso : http://iramis.cea.fr/Pisp/florent.malloggi/

Labo : http://iramis.cea.fr/nimbe/lions/

Notre société basée sur les combustibles fossiles est confrontée à deux problèmes majeurs et interdépendants:

i) l'épuisement progressif des combustibles fossiles et

ii) l'impact de leur combustion sur la pollution de l'air et le réchauffement de la planète provoqués par l'émission à grande échelle de dioxyde de carbone (CO2).



Pour éviter les conséquences évidentes sur les changements climatiques, la concentration de ce gaz à effet de serre dans l'atmosphère doit être stabilisée mais, à mesure que la population croît et que les économies se développent, la demande en combustibles fossiles des pays en développement augmente. La réduction photocatalytique du CO2 est considérée comme une stratégie très prometteuse pour la production de carburants à base d'hydrocarbures tout en résolvant la crise énergétique et l'effet de serre.



L’objectif de cette thèse est de répondre aux principes d’un cycle intégré d’oxydation / réduction de H2O, pour un stockage efficace de l’énergie solaire et la remise en état de l’environnement. L’objectif ultime est d’amener la photo-réduction du CO2 aux carburants liquides tels que le méthanol, le méthane ou les hydrocarbures légers tout en utilisant H2O comme source primaire, renouvelable, sans carbone, d’équivalents réducteurs (par exemple, des électrons). Cette stratégie va au-delà de la photosynthèse artificielle par fractionnement de l’eau à partir de l’énergie solaire, produisant du H2 moléculaire. Au lieu de cela, ce projet s'intéresse à la réduction directe du CO2 d'origine anthropique afin de produire des hydrocarbures classiques par cycle photocatalytique renouvelable.

Développement d’un canon à ion pour l’étude résolue en temps de la formation des défauts dans les matériaux

SL-DRF-19-0432

Domaine de recherche : Interactions rayonnement-matière
Laboratoire d'accueil :

Service Nanosciences et Innovation pour les Materiaux, la Biomédecine et l'Energie (NIMBE)

Laboratoire Interdisciplinaire sur l'Organisation Nanométrique et Supramoléculaire (LIONS)

Saclay

Contact :

Marie GELEOC

Jean-Philippe RENAULT

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-09-2019

Contact :

Marie GELEOC

CEA - DRF/IRAMIS/LIDyL/SBM

Directeur de thèse :

Jean-Philippe RENAULT

CEA - DRF/IRAMIS/NIMBE/LIONS

01 69 08 15 50

Page perso : http://iramis.cea.fr/Pisp/marie.geleoc/

Labo : http://iramis.cea.fr/lidyl/sbm/

Voir aussi : http://iramis.cea.fr/Phocea/Membres/Annuaire/index.php?uid=jrenault

L’objectif de cette thèse est de développer des méthodes résolues en temps permettant de comprendre la dynamique de formation des défauts dans les matériaux. Il s’agira en particulier de développer et de caractériser une source délivrant des impulsions courtes (picoseconde) pour l’étude des effets balistique induits par l’irradiation des matériaux et de la coupler à des méthodes de suivi en temps réel de leur structure électronique.

Etude biophysique de la dynamique de la conformation de la chromatine au cours de la réplication du génome

SL-DRF-19-0435

Domaine de recherche : Matière molle et fluides complexes
Laboratoire d'accueil :

Service Nanosciences et Innovation pour les Materiaux, la Biomédecine et l'Energie (NIMBE)

Laboratoire Interdisciplinaire sur l'Organisation Nanométrique et Supramoléculaire (LIONS)

Saclay

Contact :

Frédéric GOBEAUX

Patrick GUENOUN

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-10-2018

Contact :

Frédéric GOBEAUX

CEA - DRF/IRAMIS/NIMBE/LIONS

01 69 08 24 74

Directeur de thèse :

Patrick GUENOUN

CEA - DRF/IRAMIS/NIMBE/LIONS

01-69-08-74-33

Page perso : http://iramis.cea.fr/Pisp/frederic.gobeaux/

Labo : http://iramis.cea.fr/nimbe/lions/

L’organisation tridimensionnelle du génome et sa dynamique dans des cellules vivantes sont déterminantes pour ses fonctions. Il est crucial de les comprendre et d’identifier les paramètres qui la contrôlent. L’état de l’art actuel permet d’appréhender l’organisation à courte portée (<10 nm) et à longue portée (>250 nm) de la chromatine dans le noyau. Cependant, il existe une zone intermédiaire (10-250 nm) où l’organisation spatiale de la chromatine est mal identifiée. Cette zone correspond précisément à la taille des complexes protéiques qui modifient la chromatine pour permettre la duplication du génome.



Nous étudierons par diffusion des rayons X des cultures cellulaires au cours de la duplication du génome et autres événements cellulaires. Grâce à un montage expérimental adapté nous mesurerons la dynamique de la conformation de la chromatine lors de la duplication du génome et compléterons cette analyse par des simulations numériques (dynamique moléculaire) afin de corréler la dynamique de la chromatine avec celle de la duplication du génome. Nous utiliserons différents mutants cellulaires et ajouterons des composés chimiques pour perturber le système et modifier les structures observées.



Ce projet est en collaboration entre une équipe de physique et une équipe de biologie et comportera pour l'étudiant des aspects des deux disciplines.

Les plastiques en contact avec des fluides biologiques : caractérisation des interactions avec les protéines

SL-DRF-19-0420

Domaine de recherche : Matière ultra-divisée, physico-chimie des matériaux
Laboratoire d'accueil :

Service Nanosciences et Innovation pour les Materiaux, la Biomédecine et l'Energie (NIMBE)

Laboratoire Interdisciplinaire sur l'Organisation Nanométrique et Supramoléculaire (LIONS)

Saclay

Contact :

Yves BOULARD

Serge PIN

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-09-2019

Contact :

Yves BOULARD

CEA - DSV/IBITEC-S/SB²SM

+33 169083584

Directeur de thèse :

Serge PIN

CNRS - UMR 3299

01 69 08 15 49

Page perso : http://iramis.cea.fr/Phocea/Membres/Annuaire/index.php?uid=spin

Labo : http://iramis.cea.fr/nimbe/lions/

Voir aussi : http://joliot.cea.fr/drf/joliot/Pages/Entites_de_recherche/I2BC_saclay/sb2sm.aspx

Les microplastiques et les nanoplastiques sont des polluants d’un nouveau genre qui peuvent soit se stabiliser dans l’eau soit au contraire s’agréger et sédimenter. Par leurs tailles, ils soulèvent de graves préoccupations pour la santé et l’environnement car ils peuvent être ingérés par les organismes aquatiques et s’accumuler dans la chaine alimentaire animale et humaine. L’objectif de cette thèse est de décrire les interactions entre micro et nanoplastiques et les protéines, interactions qui vont piloter le devenir de ces polluants en milieu biologique.

• Chimie physique et électrochimie

• Interactions rayonnement-matière

• Matière molle et fluides complexes

• Matière ultra-divisée, physico-chimie des matériaux

 

Retour en haut